Improvisation: vos conseils

Tout sur la contrebasse dans l'univers du Jazz
Avatar du membre
Jude Blatt
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 46
Enregistré le : 03 sept. 2014, 23:01
Localisation : Paris

Improvisation: vos conseils

Message par Jude Blatt » 21 févr. 2017, 16:48

Allez! Je profite de ce gentil topic pour poser ma question bête!

Je sors tout juste de l'apprentissage "standard", position, gamme, etc... Vient maintenant le temps de voler de ses propres ailes, et d'improviser! Oui sauf que moi je suis pas tellement du genre à couper à travers champs, j'aime ben les routes bien tracées, être guidé, du coup j'ai du mal... Et je peine à me faire des repères sur le manche, j'ai tendance à reflechir à chaque note que je joue, à chaque doigté (penser à la quinte, à la tierce), ça me bride completement et j'ai du mal à sortir de ça...

Donc m'a question est la suivante: lorsqu'est venu le moment d'improviser sur une grille, quels ont été vos premiers repères "memotechniques" sur le manche? Je vais illustrer mon idée: Depuis que j'ai découvert qu'en reproduisant un doigté sur sa corde voisine plus grave, on obtenait à coup sur une quinte, ça a changé ma vie (oui je sais je suis un peu mou du bulbe...), parce que pour la première fois j'arrivais à sortir de la tonique sans avoir à reflechir. Et cela m'a considérablement décontracté, j'ai toujours l'impression de me jeter dans le vide, mais avec un filet! Cela étant tonique/quinte/tonique/quinte, c'est vite redondant...

Donc voila, je compte sur vous pour me donner vos petites astuces pour des doigtées sûrs et efficaces (la quarte par exemple, est facile à trouver car le doigté est le même sur la corde d'au dessus, mais ne sonne pas toujours bien; comment l'introduisez vous, à quelle place dans l'accord...)! Pas sur de m'être fait bien comprendre, car tout ça est déja bien nébuleux dans ma propre calbombe, mais par avance merci pour votre aide!

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 7304
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: une rubrique pour parler de tout(et surtout de rien !!)

Message par Maryse » 21 févr. 2017, 17:10

Topic créé par rapport à ta question car bon... c'est un sujet pour le forum, pas une intervention dans la rubrique pour parler de tout ;-)

Je vais répondre indirectement: pour se lâcher dans l'impro sans être emboucané (comme on dit dans le sud) par les doigts, les degrés, les notes, leurs fonctions tout ça... rien de mieux que d'improviser sur un bourdon. Sans tempo au départ, pour éviter d'être tyrannisé par le métronome et se donner le temps du rubato.

Tu prends le La à vide par exemple (ou tu programmes sur ton ordi une note tenue, peu importe, les 12 notes au fur et à mesure feront l'affaire histoire d'explorer toutes les tonalités), et tu joues toutes les notes (toutes! pas de gammes!) en fonction de cette note et tu savoures la couleur de chaque intervalle avec le bourdon comme fondamentale. Tranquillement, tu peux donner le droit au mental d'analyser la note que tu joues en rapport au bourdon. Mais c'est même pas obligé. Juste la saveur intervallique.

Tu peux t'imposer, ensuite, un son d'accord ou de mode bien précis. Tjrs avec le bourdon comme point de référence, ta fondamentale, tu vas t'imposer de ne jouer que les notes de la gamme Majeur 7. Puis que du mixolydien (gamme majeure mais avec la 7è baissée d'un demi ton). Puis que des notes du mineur naturel (eolien). Puis que des notes du mode dorien (le même que naturel mais avec une sixte majeur). Déjà, avec ces 4 modes dans les 12 tonalités, ya de quoi occuper les mois à venir, et se faire plaisir tranquillou sur de l'impro modale qui évite de se stresser avec le rythme draconien des mesures et des accords qui changent tout le temps, ces salopiots.

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 7304
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Improvisation: vos conseils

Message par Maryse » 21 févr. 2017, 17:20

Et pour les position sur le manche, vu que la contre c'est cool, les intervalles dessinent tjrs la même forme partout sur le manche, tu prends: papier crayon. Tu traces 4 lignes horizontales (les 4 cordes), puis les fret (genre tablature avec les frets) et tu places tes notes en les dessinant (la joie de racheter des gommettes ou de faire des bouboules de pâte à modeler avec un code couleur, et tu positionnes ça sur ton dessin et tu repères à quoi ressemble le dessin des intervalles) et tu mémorises le rapport dessin / intervalle. Puis tu essayes de les chanter avant de les jouer.

J'ai fait un edit dans le paragraphe au dessus.

C'est fou ce truc... il faut chanter ce qu'on veut jouer!! Toujours, surtout à la contre, on est là, à galérer comme des malades pour trouver où sont ces p****ain de notes, mais on ne sait même pas produire avec le chant ce qu'on a envie de d'entendre.

Comme je disais ailleurs, le chant guérit de tout. Tout, tout tout. Avec un clavier, avec la contre histoire d'avoir un support il faut chanter.

Bref.

Ensuite, dans 1 an :D , quand tu as fait l'exo du dessus avec plein de modes à la cool dans les 12 tons, tu prends 2 accords. Pas 14, pas un standard, juste 2 accords. Pas se mettre la barre trop haut.

Par exemple: 4 mesures de C7 puis 4 mesures de F7. Tempo tranquille. Et tu fais un impro en prenant ton temps sur ces 2 accords (d'abord rubato sans tempo histoire de, puis tu mets le metronome). Puis ensuite, après qqs semaines, t'en prends deux autres.... Cm7 et Fm7 par exemple. Et zou. Et puis après tu mélanges... soyons folles... tu fais Cm7 et F7. Et hop rebelote (évidemment, tout ça dans les 12 tons). Etc etc. Tu vois?

Et tu chantes, du soir au matin.

Avatar du membre
gromer
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 543
Enregistré le : 16 févr. 2015, 20:32

Re: Improvisation: vos conseils

Message par gromer » 21 févr. 2017, 18:50

Maryse, le jour où tu ecris une methode, utilise d'emblée le mot "bourdon".
Tu m'avais dit il y a longtemps, pour deculpabiliser des " fausses notes" etc, de jouer à mettre les doigts sur le manche en checkant ponctuellement sur les cordes à vide. J'ai essayé un temps de mettre les doigts sur D et de jouer G de temps en temps, ou A, ou D... Et ça ne me disait rien. Pb de la communication ecrite, on n'est pas dans la tête de l'autre, pb du vrai debutant qui n'a aucune representation mentale, elle se construit à coups de gammes pour apprendre où sont les notes.

Merci pour ces explications qui prennent sens par rapport à cette nouveauté, pour moi, de la tanpura ( ce soir je fais un wok :D ). je n'y avais vu qu'une utilisation de justesse.

ca doit faire un an, j'avais peté un cable ici avec mon cours de jazz où je ne comprenais rien. Avec un peu de taf derriere, la quantité de taf ahead commence à se dessiner. je m'aperçois que je suis devenue "grille dépendante". J'aurais jamais pensé au bidouilage "modal". " Kind of blue? mais nooon! moi je veux juste jouer sweet georgia brown! me faites pas mal!" Et c'était dejà dur de faire sonner sgb, que j'ai dejà oubliée, ne l'ayant plus jouée depuis 2 mois :-(

Du taf... comme les nains de Blanche neige, on y va en chantant :D
y2m8samnTHo

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 7304
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Improvisation: vos conseils

Message par Maryse » 21 févr. 2017, 19:27

gromer a écrit :Maryse, le jour où tu ecris une methode, utilise d'emblée le mot "bourdon".
Tu m'avais dit il y a longtemps, pour deculpabiliser des " fausses notes" etc,
Bin oui... mea culpa. Si je n'utilise pas les bons mots ça ne fait pas sens. Pourtant bourdon est tellement évident! :roll: En plus c'est un exo que je fais bosser systématiquement.

Je poste dqp des vidéos sur ce genre de pratiques que j'adore et qui, je trouve, font bcp de bien. Mais là, avec l'hygrométrie de merde qu'on a dans le sud depuis 2 mois, ma basse subit un décollement d'enture derrière le sillet et je ne peux l'amener au Gepetto que jeudi.

Donc ça attendra un peu. ;-)

Avatar du membre
Jude Blatt
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 46
Enregistré le : 03 sept. 2014, 23:01
Localisation : Paris

Re: Improvisation: vos conseils

Message par Jude Blatt » 22 févr. 2017, 09:32

Merci pour ces conseils, et pour avoir créé un topic rien qu'à moi!

Il y a des choses assez évidentes dans ce que tu dis Maryse, pour autant je ne suis pas certain d'y avoir jamais pensé... Genre dessiner la touche quoi, juste ça, je suis sur que ça va m'ouvrir pas mal le champ! Et chanter, c'est déja quelque chose que je fais pas mal, mais c'est une sacrée faiblesse chez moi, je n'arrive pas encore à "déduire" le son que produira une note, selon que je joue la tierce, la quinte, la septième... Alors je vais perseverer!
Le coup du "bourdon" ,aussi, va pas mal m'aider, parce qu'à mesure que je digresse en jouant j'ai tendance à perdre le fil et de fait, ma tonique.

Bref, tu m'as fait un programme sur mesure et plusieurs années, j'ai intérêt à m'y coller maintenant! Merci encore!

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 7304
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Improvisation: vos conseils

Message par Maryse » 22 févr. 2017, 11:21

Jude Blatt a écrit : Bref, tu m'as fait un programme sur mesure et plusieurs années, j'ai intérêt à m'y coller maintenant! Merci encore!
:D Dès que ma basse est jouable, je ferai des vidéos pédago sur ce genre de pratique de l'impro. Ça fait un bout de temps que je me dis que et bon... va falloir.

En ce qui concerne les standards, quand on perd le fil c'est qu'on perd la mesure de la musique et qu'on a un petit pbl de positionnement dans le temps, entre autre;

2 remèdes minimum: Chanter avec un metronome et en mesure et en battant la mesure (pas en tapant du pied). En battant la mesure dans l'air avec les mouvements qui décomposent la position de chaque temps dans l'espace. C'est primordial d'avoir un repère spatial du temps qui passe'. Uniquement le pied ça fait poum poum ou toc toc mais à aucun moment tu ne sais si c'est le 1 ou le 2... ça se ressemble. Avec la battue traditionnelle on voit et on sent dans son corps, d'où l'importance de marquer les temps aussi par un petit à-coup du poignet. Le metronome avec le 1er tps accentué ok, mais ça ne rend pas autonome! on est dans l'attente du robot qui va mâcher le travail alors qu'il faudrait intégrer la pulse et la mesure du dedans. Bref.

2 remèdes minimum, chanter en mesure :

1) la mélodie (avec justesse pliz). Elle donne tout. Elle donne ce que tu dois jouer en impro et elle cadre le rythme harmonique mesuré.
2) le mouvement des fondamentales des accords. Ceci se fait en reproduisant les fondamentales qui sont jouées si possible au clavier histoire d'avoir une main dispo pour battre la mesure. Et là c'est pareil, on avance tranquillement. D'abord une mesure, puis deux, puis 3.
Et le 3è remède si affinité: jouer les fondamentales et chanter la mélodie, en mesure (plus question évidemment de battre la mesure à la main, ou bien greffe type Shiva). Et faire confiance que le cerveau engrange, trie, restitue si on ne le recouvre pas d'une couche épaisse de flip. Le mental qui s'affole fait pour beaucoup trop dans nos plantades et remises en question type flagellation. Mais c'est un taf au long cours et qui devrait se faire avec bienveillance et amitié pour soi.

Et l'acquis de ce genre de taf est immense et sert pour toutes les autres musiques que l'on sera amené à joue! car un intervalle d'une seconde majeure suivie d'une sixte majeure sur Stella, sur un autre morceau où cette structure intervallique se reproduira, ce sera le même son qu'on aura déjà bossé. Idem, chanter I IV II V en C ou I bVII bIII IV en Eb, une fois qu'on a le son de cet enchainement en tête, appris sur un morceau et avec une mélodie, c'est acquis pour chaque fois qu'on le rencontrera ailleurs dans un autre morceau.

En musique tempérée, la notre donc, il y a 12 notes. Pour rentrer dans les clous de la musique actuelle (qui existe depuis Bach et qui a été cadrée comme il faut au moment de la musique classique), les cadences sont toujours, mais alors toujours, les mêmes. Quand on fait de relevés de chansons, et j'en ai fait beaucoup (pop, standard...) on se rend compte que ça tourne tjrs autour des mêmes systèmes.

Avatar du membre
Brennos
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 53
Enregistré le : 08 janv. 2016, 12:14

Re: Improvisation: vos conseils

Message par Brennos » 24 févr. 2017, 10:59

Merci à Maryse pour tous ces conseils :parfait:

Plutôt que le bourdon IMO, on peut travailler à partir d'un morceau facile que l'on aime bien.

Par exemple j'ai beaucoup travaillé le rythme et le phrasé en impro à partir de Footprints :

But de l'exercice : Improviser une phrase de 4 mesures de Cm7 (Mode Dorien)

1- Jouer la première phrase de 4 mesures de la mélodie (facile et joli à la basse)
2- Jouer 4 mesures du Riff (archi célèbre)
3 - Improviser sur 4 mesures
faire tourner en boucle 1, 2 et 3 puis éventuellement uniquement 2 et 3

Pour l'impro au début ne jouer sur les 4 mesures que des blanches pointées, puis 1 blanche suivie d'1 noire, puis 2 noires pointées, puis que des noirs etc

Autre exercice : jouer deux fois de suite exactement la même phrase de 4 mesures (plus difficile qu'il n'y parait :stress: )

Avatar du membre
gromer
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 543
Enregistré le : 16 févr. 2015, 20:32

Re: Improvisation: vos conseils

Message par gromer » 24 févr. 2017, 16:41

Merci pour ces idées Brennos. Pas d'accord, cependant sur le " au lieu de".

je crois que ce sont des strategies différentes, avec des objectifs différent.
C'est plus du coté rythmique ici.

Merci et bons 4_4 :D
Modifié en dernier par gromer le 02 mars 2017, 15:15, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 7304
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Improvisation: vos conseils

Message par Maryse » 24 févr. 2017, 17:04

gromer a écrit :je crois que ce sont des strategies différentes, avec des objectifs différent.
Oui.

Disons que le boulot sur un bourdon est une phase préalable au travail sur un accord avec tempo, métrique, phrasé et code culturelo-esthético-musical. En effet, le dorien dans le jazz modal de cette époque était le mode mineur mega hip. ;-)

Avec le bourdon, on peut travailler large et rubato, découvrir les notes, les intervalles, prendre le temps de faire sonner sans se faire speeder par la mesure qui pousse au derrière. C'est un super boulot quand on débute vraiment sur l'instrument et qu'on galère à en criser pour trouver où sont ces foutues notes. Un tempo peut speeder, mettre la pression et finalement laisser l'amer goût de "je suis une grosse merde. J'y arrive pas". Et c'est un super boulot quand on est plus aguerri pour remettre la main en place et bien redonner un coup de clef à molette afin resserrer les boulons de la justesse et de la position globale sur l'instrument. Je le pratique très souvent, mais c'est pas forcément une référence. C'est juste pour dire que ça peut faire partie d'un processus au long cours qui est très riche à tous niveaux.

Ensuite oui, un accord avec pulse et notes issues du chordscale obligées. Et des morceaux très large comme Footprints sont en effet des morceaux super chouette à bosser - encore que la vraie grille que l'on trouve dans le New RealBook 1 propose des harmonies plus que chiadées sur la fin du thème et faut s'accrocher aux branches pour enquiller!! - quand on veut aller sur du 3 temps, ce qui est encore quelque chose de différent niveau ressenti et positionnement dans la mesure.

Avatar du membre
gromer
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 543
Enregistré le : 16 févr. 2015, 20:32

Re: Improvisation: vos conseils

Message par gromer » 24 févr. 2017, 18:28

Un truc stressant, dans " l'impro", c'est qu'il faut avoir quelque chose à dire, et deuxio, les moyens de le dire. On peut toujours bosser sur les moyens mais sur le " rien à dire", il existe une autre approche qui consiste à tourner autour de la melodie plutot que chercher des plans à partir de la grille. Je trouve que c'est plus simple de jouer un beau theme, pas " droit" comme on le ferait surl'expo mais en brodant, en jouant avec. RB evoque ces deux approches dans sa masterclass.
Là, encore, il faut chanter le truc, pour soi. Pense à Chet :D

Avatar du membre
Patrick MANET
VIP
VIP
Messages : 4064
Enregistré le : 22 avr. 2006, 00:42
Localisation : La Rochelle
Contact :

Re: Improvisation: vos conseils

Message par Patrick MANET » 24 févr. 2017, 18:54

gromer a écrit :il existe une autre approche qui consiste à tourner autour de la melodie plutot que chercher des plans à partir de la grille.
:parfait: :parfait: :parfait: C'est effectivement aussi une bonne piste.
Dans cette façon d'aborder l'impro on peut s'y prendre graduellement comme ça :
Interprétation du thème en jouant les notes mais en les plaçant différemment.
Rajout de quelques notes entre celles du thème
Modifier quelques notes du thème puis de plus en plus

Un truc sympa aussi :
Jouer la rythmique d'une mélodie mais avec des notes très différentes pour apprendre à ressentir la carrure
ex : rythmique de petit papa Noël mais au lieu de jouer sol do do do ré do do ré mi mi mi fa mi.... on joue Sol sol fa mi ré do do ré mi fa mi fa sol...

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 7304
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Improvisation: vos conseils

Message par Maryse » 24 févr. 2017, 20:31

Merci d'y avoir pensé! La mélodie comme point de départ pour aborder l'impro sur un thème est ZE truc, amha. Tous ces grands qui nous font rêver sont des paraphraseurs hors pairs.

Avatar du membre
calandre
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 544
Enregistré le : 13 oct. 2012, 13:48

Re: Improvisation: vos conseils

Message par calandre » 25 févr. 2017, 10:59

et improviser sans regarder la grille ou la partoche , ça aide la tête à se libérer

Avatar du membre
michif
VIP
VIP
Messages : 1814
Enregistré le : 19 avr. 2011, 06:07
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Improvisation: vos conseils

Message par michif » 25 févr. 2017, 13:12

Que d'excellents conseils. Des impros en modal, sur un bourdon, autour de la mélodie.

Ensuite, que ce soit sur un accord ou sur une grille plus complexe, on peut travailler sur les arpèges du ou de tous les accords (des suites de tierces jusqu'à la 7e, 9e, 13e etc.) et ce dans tous les modes.

On peut ainsi commencer sur la tonique, la seconde, la tierce, la quartet etc., toujours en tierce, doucement doucement sur le temps, dans la mesure, en jouant sur le rythme, en insistant sur les notes.

Après les tierces sur les différents modes, on peut travailler en quartes, et quintes etc.

J'essayerai de poster une vidéo.

:arrow: :scream: :!: :chant: :rotate: :nul: :idea: :arrow: :excla: :mrgreen:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités